ARTHROSE DIGITALE - ARTHROSE DES DOIGTS

Une articulation est la jonction entre deux pièces osseuses qui permet leur mobilité. La mobilité est généralement permise dans un plan. Les autres plans sont stabilisés par les ligaments. Au niveau de l'articulation les 2 pièces osseuses sont recouvertes de chaque côté par une mince couche de cartilage. 

 

Le cartilage est une substance non calcifiée, très hydratée et diminue les frictions à la manière du Téflon sur les poêles anti-adhésives. 

 

L'arthrose correspond à l'usure des articulations c'est à dire à la diminution de l'épaisseur du cartilage. Au stade ultime, il n'y a plus du tout de cartilage et les os frottent les uns sur les autres entrainant leur déformation.

Images radiologiques d'arthrose digitale :

arthrose doigt IPP IPD centre de la main sauvegarde lyon.jpg

Au niveau des doigts l'arthrose peut survenir par vieillissement de l'articulation (atteinte dite dégénérative) ou secondairement à un traumatisme (fracture, atteinte ligamentaire). Elle touche essentiellement les articulations entre 1ere et 2e phalange (articulation interphalangienne proximale ou "IPP") et entre 2e et 3e phalange (articulation interphalangienne proximale ou "IPD").

 

L'atteinte dégénérative entre la main et les doigts (articulation métacarpo-phalangienne ou "MCP") est plus rare. Elle se retrouve plutôt après des traumatismes (fracture articulaire) ou en cas de maladie inflammatoire (rhumatisme inflammatoire).

 

A la phase initiale, le traitement repose sur des attelles de repos, des antalgiques et anti-inflammatoires ainsi que des infiltrations (cortisone voire lipofilling selon des études récentes).

 

En cas d’échec des traitements conservateurs, une intervention peut être discutée. 

 

Il existe principalement 2 types d’intervention : la prothèse en titane Chrome-Cobalt-Polyéthylène, en silicone ou en pyrocarbone (arthroplastie prothétique) pour l'articulation IPP ou l'articulation MCP ou l'arthrodèse  (blocage définitif d'une articulation) pour l'IPD. En effet la mobilité de l'IPP est très importante pour la fonction globale du doigt alors que l'articulation IPD bloquée laisse une mobilité du doigt assez fonctionnelle.

La prothèse donne de bon résultat sur la diminution des douleurs. Les mobilités ne sont malheureusement pas complètement retrouvées. La flexion moyenne post opératoire est de l'ordre de 90° (pour une normale à 110-120°).

L’ opération 

 

L’opération est réalisée en ambulatoire, sous anesthésie loco-régionale le plus souvent. Les soins de pansement sont réalisés durant environ 15 jours. 

 

Si une prothèse est mise en place :

  • si la prothèse est mise en place par la face palmaire du doigt, un simple strapping reliant le doigt opéré au doigt adjacent est appliqué

  • si la prothèse est mise en place par la face dorsale du doigt, une attelle dynamique (qui laisse fonctionner le doigt) est mise en place pour 4 à 6 semaines

 

Si une arthrodèse est réalisée :

  • une petite attelle protégeant uniquement la dernière articulation est mise en place pour 6 semaines

 

Dans les deux cas la rééducation est immédiatement débutée pour faire fonctionner les articulations restant mobiles.

Exemples de prothèses IPP (en titane Chrome-Cobalt-polyéthylène à gauche) MCP (en pyrocarbone au centre) et arthrodèse IPD (fixée à l'aide d'une implant en "X" à droite) :

prothèse IPP Tactys centre de la main sauvegarde lyon.jpg
prothèse MCP pyrocarbone centre de la main sauvegarde lyon.jpg
arthrodèse IPD X FUSE centre de la main sauvegarde lyon.png