PSEUDARTHROSE - CAL VICIEUX DE FRACTURE

Les fractures, même bien traitées, peuvent présenter des complications. Elles peuvent mettre du temps à consolider (retard de consolidation) voire ne pas consolider du tout ce que l'on nomme pseudarthrose. Elles peuvent aussi consolider mais dans une mauvaise position, c'est ce que l'on nomme une consolidation en cal vicieux.

PSEUDARTHROSE

 

La pseudarthrose est définie par une absence de consolidation après 6 mois de traitement bien conduit. En pratique, la consolidation peut survenir après ce délai de 6 mois si une amorce de consolidation se voit avant (cal osseux progressif) et la pseudarthrose est considérée s'il n'existe aucune amorce de consolidation sur 2 examens successifs. C'est pseudarthrose peut s'accompagner de symptômes (douleurs) ou au contraire rester latente et devenir symptomatique qu'à distance lors de la survenue de complications secondaires (comme l'arthrose du poignet dans les pseudarthroses du scaphoïde qui peuvent rester silencieuses pendant plusieurs mois ou années).

Le diagnostic repose sur les examens d'imagerie (radiographies, scanner).

Le tabac (surtout +++), les problèmes de santé généraux (problèmes de circulation, diabète) dont des facteurs favorisants ainsi que le défaut d'observance (c'état à dire ne pas porter son immobilisation par exemple).

Si les traitements sont imparfaits (fixation non stable), la reprise chirurgicale par du matériel d'ostéosynthèse (plaque, vis) plus stable peut suffire à traiter la pseudarthrose. Le traitement des facteurs favorisants doit être toujours associé (arrêt du tabac +++).

Si les traitements déjà réalisés sont satisfaisants, la prise en charge générale consiste à ré-aviver le foyer de fracture (décortication) et ajouter de l'os (greffe d'os). Ce greffon osseux peut provenir du patient lui-même (hanche, poignet), d'os de banque ou d'os de synthèse.